Faire un travail avec un « psy »

La majorité de mes patients ne s’y retrouvent pas quand il s’agit de savoir différencier un psychiatre, d’un psychologue, d’un psychothérapeute, d’un psychanalyste. Manquant d’informations sur les différentes approches, ils finissent par avoir une vision fausse du métier et une méfiance. Ça m’a semblé important de vous aider à vous retrouver dans tout ça et à vous expliquer où est ce que je me situais…

 

Quels sont les différents thérapeutes ? ?

Faisons ensemble le tri dans tous les « psy ».

Le psychologue :

Un psychologue clinicien est un psychologue qui a fait des études supérieures  de psychologie qui peut vous proposer des entretiens thérapeutiques et des tests divers (de personnalité, d’intelligence ou de développement). Il n’a pas forcement fait un travail analytique sur lui et ne peut prescrire de médicaments, ni faire de feuilles de soins.

Le psychiatre :

C’est un médecin qui s’est spécialisé dans les troubles psychiatriques. Je travaille souvent de concert avec un médecin psychiatre quand en parallèle de l’accompagnement thérapeutique, il nous faut un support médicamenteux : antidépresseurs, anxiolytiques, ou plus si nécessaire psychotropes voire hospitalisation.

Le psychothérapeute :

La profession de psychothérapeute était hier non réglementée. Aujourd’hui, il faut avoir obtenu un Master 2 en psychologie clinique ou en psychanalyse, et un Diplôme universitaire post master de Psychothérapeute, avec un stage en psychiatrie, pour avoir être reconnu professionnel de santé.

Le psychanalyste :

C’est une personne qui utilise comme outil la psychanalyse, c’est à dire qui cherche la cause de nos traumas dans un passé pas toujours digéré…C’est un ancien « analysant » qui a appris le métier de manière didactique. C’est une profession qui n’est toujours pas réglementée. C’est un travail d’introspection parfois en face à face, parfois sur le divan.