Dépendance : Quête affective à 19 ans…

« J’ai 20 ans, j’ai rencontré un garçon, ça va bien, on se voit souvent , ça se passe bien. Moi,  les hommes,  ça va   maintenant. Avant, je stationnais à côté du téléphone. C’est dur, les garçons ne veulent que s’amuser, un truc sérieux, avec eux , c’est dur ….il faut sortir en chercher d’autres, aller vers les gens. « 

C’est ma plus jeune patiente, elle avait 19 ans quand je l’ai connue, je vous laisse lire son témoignage….puisse-t-il en inspirer d’autres.

Avant lorsque je rencontrais un garçon, je voulais absolument que ça marche, qu’il m’aime bien et qu’on ait une relation sérieuse. Du coup, même si le garçon en question ne me plaisait pas vraiment, je faisais  » tout » ce que je pouvais pour lui plaire. Je pensais alors que la meilleure façon de le garder était de coucher avec lui dès le premier rendez-vous. Je savais pas qu’il fallait pas que je le fasse !

Malheureusement,  pendant près d’un an,  j’ai rencontré une dizaines de garçon et aucun n’a voulu avoir de relations sérieuses avec moi. Au début, parce que je prévenais,  ils disaient tous  » oui « mais une fois qu’on avait couché ensemble très peu ont continué a me donner des nouvelles. Tout ce que je voulais,  c’était avoir quelqu’un qui tenait a moi.

J’essayais qu’ il y ait une histoire  entre nous, j’avais envie qu’ on s’ intéresse a moi   et je faisais tout pour que ça marche et du coup j’ étais déçue. Les séances chez la psy m’ont fait me rendre compte que j’ avais droit de choisir, que c’était moi qui prenait la décision, que je n’étais pas prise au piège de la personne si elle ne me convenait pas, elle m’a fait comprendre que j’ai pas besoin de ça, que je peux avoir plus.

Et je me suis fait des « potes » en restant amis au début, le temps de voir si ça pouvait marcher ….du coup, j’ai plus de regrets, plus de questions après ,c’est NO REGRET   D’ailleurs les  seuls qui on été honnêtes sont ceux qui ont accepté de garder contact.

Au début, le premier ,  j’ osais pas trop lui dire si ça le faisait pas et au bout d’un moment , même si ça fait pas plaisir et bien,je lui ai dit au téléphone, que s’il faisait pas plus d’efforts et bien ce serait quelqu’un d’autre…il a pas répondu à mon message ca veut bien dire ce que ça veut dire…    C est un mec que je ne dirais pas   » égoïste »    mais il fallait que ce soit facile , que j’habite dans la même ville , pas trop de complications, que ce moi qui me déplace tout le temps pour venir le voir….

Au fond je savais que tout ça était stupide et que si un garçon voulait vraiment être avec moi,  il accepterait mes défauts aussi bien que mes qualités et il serait d’accord pour attendre avant de coucher avec moi. Mais je me voilais la face et donnais en quelque sorte l’image d’une fille facile.

Aujourd’hui ,  j’ai compris, la thérapie m’a fait « piger »  que c’est à moi de décider qui me convient et qui ne me convient pas. Ce n’est pas à moi de changer  mon caractère et à faire tous les efforts pour être acceptée et aimée par n’importe quel garçon. Tout simplement,  car je mérite mieux que n’importe quel garçon. Je mérite LE GARÇON  et j’ai donc le droit de dire à ceux qui ne me conviennent pas que c’est le cas.
Je ne m’attache plus aussi vite aux gens. Maintenant,  c’est pour de bonnes raisons et non plus pour être juste  » aimée » par quelqu’un.