Remerciements travail avec des HP

1er cas   Jules 29 ANS

Un extrait  d’une  lettre 

« Cela est peut être la conséquence d’une pensée en arborescence, je suis rarement clair en séance. Je suis souvent submergé par mes idées. penser signifie pour moi, tenter de voir clair dans un épais brouillard. Je suis donc plus naturellement à l’aise à l’écrit, car j’ai le temps de faire le point et d’extraire l’essentiel.

Au total, j’ai vu 3 psychiatres, 2 neuropsychologues, un psychologue « analyste », deux hypnothérapeutes, 2 psychologues TCC ; etc Dans la plupart des cas, j’abandonnais la thérapie, parfois très rapidement. Dans tous les cas , je ne sortais pas de ma zone de confort et rien ne changeait ou très lentement. J’ai continué à chercher la personne qui pourrait m’aider à avancer, à grandir. Pour la première fois, j’ai ressenti que vous pensiez sincèrement que je pouvais déposer mes difficultés, avoir une vie épanouissante et pour la première fois, j’ai pensé que ça pouvait être possible, que peut être, je pouvais m’en sortir... »

Jules 29 ans 2017

 

 

2eme cas   Karine   15 – 16  ANS

ça part d’un mail reçu cette année

« Mes meilleurs vœux. J’espère que vous allez bien depuis tout ce temps, j’espère que vous vous souvenez de moi, c’est K on va dire Karine , la surdouée qui a redoublé sa 3ème.

Je viens pour vous donner un peu de nouvelles, je ne sais pas si cela va changer grand-chose à votre vie, … je trouve que j’ai fait du chemin en 2 ans…

Du coup j’ai maintenant 18 ans, je suis en première ….STMG ( sciences et technologies du management et de la gestion) avec de bonnes notes (je compte faire ou soit du management ou soit de la pub, ou com). Je vis avec mon amoureux depuis bientôt 1 an, il a quitté SA VILLE  pour venir faire ses études ici, on est fous l’un de l’autre et on est les plus heureux du monde. 

Voilà tout, à bientôt 🙂

 

 

3ème cas Camille , 38 ANS parcours d’une résiliente

Elle m’appelle à 2 ou 3 reprises, 4 ou 6 mois d’intervalle, je discute avec elle au téléphone, elle ne donne pas suite et un jour, elle appelle pour débarquer au cabinet ….

Ses premières phrases seront : « je m’appelle Camille, j’ai 38 ans, j’ai un fils qui a 10 ans et qui est en famille d’accueil depuis ses 3 mois, j’ai de l’argent pour 19 séances. »

Sa vie privée est violente, elle vit hyper mal les frustrations, elle « pète les plombs ».

Elle vivote dan un job après avoir réussi des études élitistes. Elle a démissionné de la fonction publique, elle n’ a pas réussi me dit-elle à se faire au système. Elle a craqué.

Elle est mère, elle a un enfant de 10 ans dont elle n’a pas la garde….

Donc on va dire qu’on part de loin. Elle est HP, elle a déjà suivi des thérapies….

4 ans plus tard

« Merci Mme MAZZA, jamais je n’aurai cru un jour que je pourrais me passer de vous… Je vis en S………..j’ai multiplié mon salaire par trois, mon fils vit avec moi et je voulais vous dire que mon amoureux m’a demandé en mariage, à la date de notre  rencontre anniversaire…Merci encore. »